5 thoughts on “Turkish governmental repression of anti-corruption demonstrators

  1. Interview de Bahar depuis son exil en Italie : « Ce n’est pas en mettant les journalistes en prison qu’on combat le terrorisme ! »

    INVESTIG’ACTION

    Après 13 jours de prison suite à un mandat d’arrêt international lancé contre lui, Bahar Kimyongür, citoyen belge, est actuellement assigné à résidence à Massa, en Italie. Militant pour la paix, arrêté à nouveau le 21 novembre, il semble être la tête de Turc du régime Erdogan. Celui-ci veut le condamner à 22 ans de prison pour avoir manifesté dans le Parlement européen contre la torture pratiquée dans les prisons turques. Pourtant, les Justices belge et hollandaise ont jugé infondées les accusations de terrorisme portées contre lui. L’affaire Kimyongür soulève de grandes interrogations sur le fonctionnement d’Interpol et des abus qu’en font certains Etats. Bahar risque l’extradition vers la Turquie et Amnesty dénonce cette violation grave de ses droits fondamentaux. Cette chasse à l’homme est un non sens qu’il est urgent de dénoncer ! Nous avons pu joindre Bahar sur Skype pour une interview. IGA

    Ecouter l’interview

    http://www.michelcollon.info/Interview-de-Bahar-depuis-son-exil.html?lang=fr

  2. Pingback: Turkish government corruption scandals | Dear Kitty. Some blog

  3. Pingback: Turkish Internet freedom demonstrators attacked by police | Dear Kitty. Some blog

  4. Pingback: Turkish teenager killed by regime teargas | Dear Kitty. Some blog

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s